Orthographe et SEO

Orthographe et SEO

Selon le moteur de recherche Bing, 15% des recherches qui y sont réalisées comportent des fautes d’orthographes. Du coup, ça pose la réflexion de l’importance du lien entre orthographe et SEO. Est ce que ces fautes d’orthographes faussent tout le boulot de SEO qu’on a mis en place ?

Le site d’actu marketing emarketerz.fr relate un chiffre publié par Bing. Le moteur de recherche de Microsoft, n°2 en parts de marché sur la recherche internet, nous apprend en effet que 15% des recherches faites sur le site incluent des fautes d’orthographe.

Du coup, ça pose clairement la question de savoir si cette attitude-là est préjudiciable pour tout le boulot de SEO qu’on a été amené à faire.

Orthographe > SEO

Clairement, d’un côté on peut tout à fait se dire que les stratégies de contenu qu’on a mis en place seront inefficaces pour toutes celles et ceux qui tapent mal les requêtes faites dans les moteurs de recherche.

Parce que si Bing, qui est quand même loin derrière Google, fait état de 15% de fautes d’orthographes, quid du n°1 des recherches internet ? Perso, je table sur un chiffre nettement plus élevé. Pourquoi ? Simplement parce que s’il est plus utilisé, il est donc plus populaire, il est donc utilisé par plus de personnes, dont plus qui sont moins éduquées. ou en tout cas mois regardant sur l’orthographe. CQFD.

Et quand on sait que les recherches mobiles exacerbent encore plus ce chiffre (mais là on comprend plus facilement comment et pourquoi), on se dit qu’en fait c’est un trafic tout à fait énorme qui nous passe sous le nez.

Créer du contenu sur internet, écrire des articles, placer des mots-clés, travailler le SEO, mettre en place de stratégies d’inbound, de nursering, etc., ça demande de bosser sur des phrases précises.

Du coup si on se dit que derrière, les gars écrivent mal leurs recherches pour lesquelles on amène une réponse à valeur ajoutée, à quoi bon…

La solution pourrait donc venir du fait qu’en bossant avec des versions premium de plug-ins de SEO notamment, on pourrait tabler sur différentes requêtes-cibles, donc bosser sur des résultats incluant plusieurs types d’orthographe, non ?

Ca serait une façon de répondre à ce problème. Mais pas la seule.

SEO > orthographe

Disons-nous aussi que les moteurs de recherche sont quand même bien travaillés. Bien réglés. Ils corrigent nos phrases assez systématiquement. Du coup, si on écrit mal une requête sur un moteur de recherche, ce dernier nous corrige illico presto.

Après peut-être que tout le monde ne prend même pas le peine de se dire « ho merde je l’ai tellement mal écrit ». Et du coup ne cliquent pas sur la version corrigée qui nous est proposée. Mais si on part du principe qu’on veut s’adresser à quelqu’un d’un peu rationnel, on peut donc se dire aussi que le boulot de SEO initial qu’on a mis en place ne sera pas vain. En tout cas si le moteur de recherche fait son boulot, il va corriger la phrase incorrecte rédigée par l’internaute, ce qui le conduira à le mener à un requête plus correcte. Celle-là même sur laquelle on a travaillée.

Les plus optimistes se conforteront ainsi dans leur stratégie. D’autres aussi se diront qu’il ne faut pas forcément se doter d’une version multi des plug-ins de référencement textuels.

Entre nous, ça serait quand même nettement mieux et plus efficace de pouvoir avoir faire à des extensions WordPress (notamment hein, on n’est pas fermés) qui permettraient de bosser sur plusieurs mots-clés et requêtes simultanées. Prévoir ce genre de problèmes ne peut qu’être efficace.

Toujours est-il que du coup ça pose le problème sur la table. Est ce qu’on le prend en compte, ou est ce qu’on se dit que c’est un faux problème. Il y a forcément plusieurs écoles.

Venez nous dire ce que vous en pensez, de quelle école justement vous faites partie. Ou même mieux : quel est votre regard par rapport à cette réflexion ? Faites-nous part de tout ça en nous écrivant par mail, ou en commentaire ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.