LinkedIn : comment fonctionne le nouveau Business Manager

LinkedIn : comment fonctionne le nouveau Business Manager

LinkedIn présente son Business Manager. Un nouvel outil qui va être intéressant pour les responsables marketing. Je vous en dis plus sur comment fonctionne ce Business Manager de LinkedIn.

LinkedIn, c’est un bel eldorado pour les pro du marketing.

Un réseau social axé business qui recense 23 millions de membres en France.

C’est aussi une moyenne d’âge comprise entre 18 et 34 ans pour 76% des utilisateurs actifs.

C’est surtout un beau terrain de jeu pour tout ce qui est copywritting et story-telling.

Jusqu’à présent, la plateforme pub était assez simple. Il y a avait donc pas mal de pratiques qui étaient assez difficiles à mettre en place.

C’est donc en passe d’être réglé, avec l’arrivée du Business Manager de Linkedin. C’est en tout cas toute la promesse de cette plateforme et toute l’ambition que porte Linkedin.

Le réseau social a d’ailleurs publié pour l’occasion un document d’une centaine de pages, présentant la plateforme. Lequel document j’ai lu et que je vous résumé ici.

LinkedIn a enfin son Business Manager

Jusqu’à maintenant c’était un peu à l’ancienne donc : on pilotait la pub page par page, quoi.

Désormais on va pouvoir tout checker depuis une seule et même plateforme : le Business Manager. Même style que ce qu’a fait Facebook sûrement. La plateforme est disponible en version bêta publique.

Ainsi on va pouvoir dorénavant : regrouper tous les comptes publicitaires, gérer certains accès à certaines personnes et entreprises, gérer les audiences en un seul lieu.

Le projet est super intéressant, surtout quand on pilote différents comptes, mais aussi quand on travaille avec différentes entreprises, quand on gère de nombreuses équipes, quand on cible les mêmes audiences avec plusieurs entreprises.

Spoiler important : créer un compte Business Manager dans LinkedIn n’affecte en rien les campagnes et accès déjà mis en place. Ouf !

Quelques limites déjà affichées

Ceci étant dit, LinkedIn prévient que pas mal de points sont encore en développement. Et donc pour lesquels il faut un peu tâtonner encore. Comme par exemple :

  • Accéder au reporting depuis le Campaign Manager
  • Devoir contacter l’assistance pour supprimer un compte publicitaire
  • Ne pas avoir encore accès à la double authentification

Au niveau de la configuration, celles et ceux qui ont l’habitude de paramétrer ce genre d’interface publicitaire ne seront pas trop largué(e)s. Pout les autres, va falloir y aller à l’ancienne, et découvrir un peu les rouages des plateformes de marketing digital.

Linkedin Business Manager : conseils de paramétrage de base

Prodigués par LinkedIn, ils sont les suivants :

  • Créer un ou plusieurs Business Manager en fonction des besoins (ça va dépendre du degré de contrôle que vous allez avoir besoin)
  • Ajouter le ou les comptes publicitaires lié(s) en fonction de votre lien avec l’entreprise : en êtes-vous responsable ou êtes-vous externe à celle-ci ?
  • Invitations aux collaborateurs concernés : envoyer des demandes auprès des personnes qui interviennent sur le comptes LinkedIn afin de les rapatrier sur la plateforme Business Manager (à savoir qu’ils pourront toujours avoir accès avec la méthode habituelle, mais d’ici plusieurs une mise à jour sera nécessaire).
  • Ajouter les pages liées à ces comptes publicitaires : idem que pour les comptes pub eux-mêmes, il faut ici ajouter soi-même (si l’on est propriétaire de la page entreprise) ou demander à avoir accès à la page (si l’on est étranger à l’administration de la page)

Paramétrage des rôles

Là, ça se complique un peu. Pour les personnes qui ont l’habitude, c’est toujours la même routine : on donne des rôles précis à toutes les différentes strates de l’interface.

Des rôles différents pours le Business Manager (administrateur, employé, contractuel).

Mais aussi pour la gestion de la page (super admin, admin de contenu, éditeur de contenu, analyste…).

Également pour le compte publicitaire (admin de facturation, chargé de  compte, gestionnaire de campagne…).

Bref il y a vraiment de quoi faire.

Les étapes pour paramétrer son profil Business Manager en résumé

Création du profil Business Manager

  • Pour créer son premier Business Manager, il est préférable de noter le nom de la société mère, suivi de filiale, de la région, etc. De façon à vous y retrouver au cas où vous créeriez de nouveaux profils Business Manager par la suite.

Invitation des collaborateurs qui seront les administrateurs des comptes.

  • Pour ce faire, il faut faire une demande d’invitation via l’email professionnel du collaborateur.
  • Il faut ensuite lui octroyer un rôle défini pour la gestion du Business Manager (admin, employé, contractuel).
  • Il faut ensuite que le collaborateur en question accepte l’invitation reçue.

Ajout des comptes publicitaires

  • Lier un compte pub si vous êtes propriétaire du compte, ou demander l’accès à ce dernier
  • Pour lier (ou ajouter) un compte à un Business Manager, il faut ajouter le ID du compte (qui se compose de 9 chiffres). On peut ajouter jusqu’à 1.000.
  • Pour demander l’accès, c’est un peu plus archaïque : envoyer un fichier CSV le ID du compte demandé, spécifier le rôle demandé, et envoyer de fichier au responsable du compte. Si ce dernier possède déjà un Business Manager, demandez plutôt de « partager » la gestion via un « partenariat ».  

Ajouter des pages

  • A cette étape il faut ajouter les pages que seront liées aux comptes publicitaires paramétrées précédemment.
  • Deux options : la page vous appartient et vous n’avez qu’à la lier simplement, sinon elle ne vous appartient pas. Il vous faudra alors demander l’accès à l’ajout de cette page.
  • Pour cette seconde option, il faudra également préciser le rôle de la page que vous souhaitez obtenir.
  • Nota bene : un rôle de Super Administrateur doit exister sur une page avant qu’un intervenant extérieur ne fasse une demande d’accès. Une histoire d’organigramme donc.

Inviter le reste des collaborateurs des autres rôles

  • A ce stade-là, il va falloir procéder à un check-up des rôles afin de mettre à jour tout ça. Il s’agit d’inviter les personnes qui ont un rôle sur tel compte ou telle page à se joindre à ce nouveau projet de Business Manager.

Configurer les partenariats (donner accès aux comptes pour les intervenants extérieurs)

  • L’étape essentielle pour les agences et freelances. Il s’agit ici de noter l’ID du Business Manager avec lequel on veut être lié
  • A savoir que l’ID de son compte Business Manager se trouve sous le nom de celui-ci
  • Seuls les administrateur de compte peuvent ajouter des partenaires
  • Les pages et comptes ne sont jamais partagés automatiquement, il faut donc le faire manuelle. Pour plus de sécurité
  • Les deux parties qui veulent créer un partenariat doivent évidemment avoir un compte Business Manager. Sinon ça marche pas, quoi.
  • Pour ajouter ensuite les pages et comptes aux partenaires, il faudra cliquer sur Partenaires pour ensuite y spécifier les ressources que l’on souhaite partager
  • Ensuite, rebelote : il faut préciser le rôle le plus important que l’on est prêt à octroyer aux partenaires

Le partage d’audience

  • On peut également partager des audiences clés avec d‘autres comptes publicitaires. Afin de faire profiter du ciblage à d’autres structures, par exemple.
  • Cela permet de pouvoir utiliser ses meilleures audiences sans avoir à créer de nouveau segment
  • Permet un gain de temps en ne mettant à jour qu’une audience pour tous les comptes au lieu de modifier chaque audience dans chaque compte
  • Intéressant pour le retargeting : permet de recibler les personnes ayant interagi avec un autre de vos comptes
  • Nota bene : seuls les administrateurs peuvent partager des audiences
  • Les audiences ainsi gérées sont disponibles dans la section de création de campagne publicitaire

Je reviendrais de toute façon avec un autre article un peu plus précis sur certains sujets, dont les audiences partagées, le Campaing Manager, et sur Linkedin en général.

N’hésitez pas à me donner votre retour sur cet article et sur les infos qui y sont présentées. En commentaire ou par mail, ça fait toujours plaisir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *