Comment fonctionne l’algorithme Instagram ?

Comment fonctionne l’algorithme Instagram ?

Instagram est aussi omniprésent qu’indispensable de nos jours. Il y a quelques semaines la plateforme a publié quelques indices et conseils pour « débloquer » un maximum de visibilité. C’est donc un peu de leur fonctionnement qu’ils ont divulgué. Voici donc un petit topo pour répondre à la question : Comment fonctionne l’algorithme Instagram ?

Mis à jour le 6 avril 2021 avec les infos lues sur Hubspot.fr


Si l’info était passée un partout via les grands acteurs du marketing, c’est surtout le podcast de l’agence de com digitale lyonnaise Le Super Daily qui en parle le mieux. Podcast quotidien, Le Super Daily est un podcast de 20min environ, dédié à l’actu de la com’ digitale. De quoi bien se tenir à jour donc.

Dans cet épisode que je mets ci-dessous, il est question de passer en revue les façons d’utiliser Instagram de façon optimale. Dans le sens où l’équipe du réseau social à dévoilé les techniques à adopter pour que son reach soit optimal. Des petites techniques de hack directement délivrées par la maison donc qui permettent d’en savoir plus sur comment fonctionne l’algorithme d’Instagram.

On se réécoute ça :

Avant de lister les éléments de la feuille de route qui promettent un reach organique optimal, passons en revue ce qui construit le feed de chacun d’entre nous. Info clé pour comprendre comment fonctionne l’algorithme.

Le fonctionnement de l’algorithme Instagram pour l’utilisateur

  1. Les intérêts personnels
    Instagram calcule le type de publication qui va être susceptible de nous intéresser, en fonction des publication passées que nous avons likées. Il établit donc un profil-type de notre utilisation, afin d’afiner le feed de chacun.
  2. La fraîcheur
    Par fraîcheur, j’entends-là la récence, la date de publication du post. Un post qui vient d’être publié sera plus « poussé » par Instagram.
  3. L’interaction entre comptes
    Deux comptes qui se sont déjà échangés des likes, commentaires et/ou messages privés seront inclus dans l’algorithme Instagram. Ainsi on aura plus de chance de voir passer les posts de personnes proches de nous avec qui nous avons l’habitude d’interagir.
  4. La mise à jour
    Instagram met à jour le feed de tous à chaque connexion à son compte. Ainsi une grosse rotation sera faite pour quelqu’un qui « ponce » Instagram, comparé à quelqu’un qui s’y connecte mois fréquemment.
  5. La diversité
    Instagram propose une sélection aussi large que possible des publications. Ainsi, un compte qui publie 12 posts dans la journée, ne sera pas proposé 12 fois plus qu’un compte tout aussi pertinent et qui n’aurait posté qu’une publication. Avis aux gros bingeurs donc.

Les infos et hacks pour un reach optimal

Pour résumer un peu tout ça, on sait par exemple que désormais les vidéo Reels téléchargées de son compte TikTok ne seront plus mises en avant. Voire bannies. Pourquoi ? Simplement par ce qu’Instagram essaie justement de concurrencer TikTok sur ce terrain-là, du format vidéo court. Mais ça, c’est un peu plus nouveau, et un autre épisode en fait état. Ils sont forts chez Super Daily !

La mise à jour opérée inclut cette nouvelle info qui traite des « Pods Instagram« . Les pods sont des groupes, via les messages privés d’Instagram, où plusieurs profil du même genre (même domaine, audience, cible, intérêt…) se rejoignent, likent et commentent mutuellement leurs posts dès leur publication. Ainsi, ils « hackent » l’algorithme en boostant d’office la publication en question. Car recevoir des likes et des commentaires va élargir considérablement la visibilité, le reach donc, d’un post. A tester !

Autre hack qu’il est bon de connaitre : recycler ses anciens posts qui ont rencontrés un certain succès qui peuvent être encore d’actualité. C’est le genre de trucs et astuces que l’algorithme d’Instagram adore !


Le rythme idéal selon Instagram

  • Feed : créer 3 posts minimum par semaine. Sachant que l’on peut recycler des vidéos IGTV et Reels publiées précédemment)
  • Stories : publier 2 stories par jour (là-aussi l’utilisation de Reels déjà publié peut être une solution)
  • Reels : enregistrer une vidéo maximum tous les 2 jours, au mieux une par jour
  • IGTV : poster entre 1 et 3 vidéos longues par semaine

Mais l’info essentielle dans tout ça, c’est qu’il faut suivre une feuille de route précise. Respecter des jours de diffusion précis serait donc un des facteurs les plus importants.

L’autre fait marquant à souligner est qu’Instagram souhaite clairement mettre en avant ses Reels. A ce titre, les comptes qui n’en postent pas se verront être pénalisés.

En ce qui concerne les formats photo/vidéo, c’est un peu selon chaque profil. On sait qu’une vidéo photo reste plus propice à l’engagement qu’une vidéo, mais c’est vraiment très variable en fonction des cibles et du ton de chacun.

Comme d’habitude, venez nous dire ce que vous en pensez, quels sont vos conseils, vos questions, vos expériences là-dessus. Pour ce faire : venez nous écrire ou commentez directement l’article ! 🙂

2 commentaires sur “Comment fonctionne l’algorithme Instagram ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.